Que couvre l’assurance propriétaire non occupant ?

Assurance propriétaire

Publié le : 05 janvier 20245 mins de lecture

L’assurance propriétaire bailleur, également appelée assurance propriétaire non occupant ou PNO s’adresse aux personnes qui possèdent un logement loué. Ce contrat leur permet de se prémunir contre d’éventuels risques.

Assurance PNO et assurance MRH : quelles différences ?

Tout d’abord, il faut savoir qu’au sein d’une copropriété, la loi Alur 2014 impose la souscription d’une assurance propriétaire non occupant. En revanche, pour une maison indépendante, il ne s’agit pas d’une obligation légale. Néanmoins, afin d’être couvert en cas de sinistre, elle est fortement recommandée.

Puis, il faut également comprendre que cette assurance est différent d’une assurance multirisque habitation (MRH) même si l’une et l’autre permettent de protéger un logement. Ces deux contrats ne s’adressent pas aux mêmes personnes. L’assurance MRH est destinée aux propriétaires ou locataires qui vivent dans la maison ou l’appartement loué. L’assurance pno, quant à elle, est dédiée aux propriétaires qui n’occupent pas leurs logements.

Ces deux types de contrat partagent néanmoins quelques garanties, à savoir la responsabilité civile, les catastrophes naturelles, les vols et vandalisme, le bris de glace, les dégâts des eaux dus à des dommages sur la toiture ou à un défaut d’entretien du bien.

Pour plus d'informations : Assurance loyers impayés : demander un devis en ligne

Quelles sont les garanties spécifiques à l’assurance propriétaire bailleur ?

Outre les quelques garanties communes avec l’assurance MRH, ce type de contrat propose de nombreuses autres garanties étudiées pour s’adapter aux besoins des propriétaires de logements mis en location.

Ainsi, vous avez les garanties pour les vices et défauts de construction. Une installation électrique défectueuse, par exemple, peut rendre le logement inhabitable. Dans ce cas, les frais liés à la remise en état de votre installation seront pris en charge par l’assureur. Vous avez également la garantie contre les troubles de la jouissance. Si un sinistre rend une pièce inutilisable, l’assureur peut par exemple trouver une solution pour le relogement du locataire.

Ce contrat peut aussi vous protéger en cas de litige lié à la location du logement. Si, par exemple, votre locataire utilise le bien qu’il loue à des fins non stipulées dans le bail, telle qu’une sous-location, vous serez couvert. En souscrivant la garantie recours des locataires, vous serez également protégé si un voisin vous assigne en justice. Ainsi, si par exemple, votre logement prend feu et que l’incendie s’est propagé à sa maison, votre assurance vous couvre.

Une assurance PNO vous protège également si un sinistre, dont le locataire n’est pas responsable, survient dans le logement. Dans une telle situation, ce n’est pas son assureur qui intervient, mais le vôtre. Par exemple, si en période hivernale, une canalisation à l’intérieur du bien explose à cause du gel, c’est votre assureur qui se charge des frais liés à la réparation. C’est également le cas si votre abri de jardin est victime de vandalisme.

Enfin, si votre logement est vacant pendant une certaine période, en ayant souscrit une assurance propriétaire bailleur, il sera couvert en cas de sinistre. Faute de protection, tous les prix des réparations vous incombent.

Nous vous recommandons : Assurance copropriété sans syndic : ce qu’il faut savoir

Comment bien choisir votre contrat d’assurance ?

En principe, les locataires doivent souscrire une assurance habitation. S’ils ont pris un contrat avec les garanties minimales, celui-ci pourrait ne pas couvrir correctement votre logement. En prenant une assurance propriétaire bailleur, vous bénéficiez d’une couverture plus étendue. En revanche, vous devez bien vérifier les garanties incluses dans votre contrat. Ces dernières doivent être adaptées à vos besoins. Avant de signer le contrat, prenez le temps de bien le lire pour éviter les mauvaises surprises.

Les assureurs proposent de nombreuses garanties optionnelles pour les propriétaires qui souhaitent bénéficier d’une protection encore plus importante. Parmi celles-ci figurent la garantie loyers impayés, la garantie départ prématuré du locataire, etc. Le nombre des garanties souscrites influence toutefois le tarif de l’assurance. Ainsi, il convient de bien déterminer vos besoins afin d’identifier vos besoins.

Les caractéristiques de votre bien immobilier ainsi que son taux d’occupation sont d’autres éléments que les assureurs tiennent en compte lors de la détermination du prix de l’assurance. Quoi qu’il en soit, pensez à comparer plusieurs contrats avant de faire votre choix afin de bénéficier de la meilleure offre.

Plan du site