Les acteurs du secteur financier intervenant dans les métiers de la banque et de l’assurance

caisse d’épargne

Publié le : 23 juillet 20196 mins de lecture

A l’heure actuelle de la globalisation de l’économie mondiale, point n’est besoin de rappeler le rôle important que détient le secteur financier dans l’accompagnement des réalisations pratiques des immenses projets de développement au sein de la communauté sociale de partout dans le monde. Entre autres, ce secteur englobe tout un ensemble des activités ayant des rapports directs ou non à la gestion de la finance, il s’agit aussi bien du secteur de la banque qui représente les établissements de crédit, de l’assurance que d’autres intermédiaires. En effet, en dépit de toute éventuelle confusion possible au sujet de leurs fonctionnalités respectives, il est tout à fait logique de cerner autant que faire se peut les attributions confiées respectivement à ces entités différentes dans le cadre de l’économie d’un pays.

Les différents rôles des banques commerciales et de la banque centrale.

Dans son principe, le système bancaire comporte deux catégories distinctes de banque, entre autres, les banques commerciales et la banque centrale. En effet, les banques primaires, d’une part, s’occupent de l’offre des liquidités à tous ceux qui en auraient besoin. De plus, elles sont chargées de la gestion des moyens de paiement à travers la collecte des dépôts des clients particuliers provenant de leur caisse d’épargne, des placements des excédents de liquidité ou des valeurs mobilières des organismes de placement et des administrations.

Une fois collectés, ces fonds seront redirigés vers le circuit monétaire par l’intermédiaire de l’octroi de crédit-bail au profit de leurs fidèles clients. Et en ce qui concerne des rôles que la banque centrale s’est assignés, il se trouve qu’elle est surtout en charge de superviser sur le déroulement normal du système bancaire en général dont elle est encore chargée de réglementer.

Et c’est aussi dans le cadre de ses missions que se situe son rôle de banque des banques dans la fourniture des argents liquides des banques primaires qui en souffrent. D’ailleurs, toutes les banques commerciales ont des comptes de réserves obligatoires auprès de la banque centrale. Pour en savoir plus, visitez crédit-bail.

Les compagnies d’assurance sont aussi des investisseurs qui placent leurs excédents liquides

En tout cas, l’assurance défini un ensemble de procédures permettant de couvrir un particulier, une association ou une entreprise contre des risques encourus dans l’accomplissement de leur activité d’exploitation. En outre, le domaine des assurances intervient dans l’ensemble des métiers qui s’exercent dans les entreprises tout en proposant deux types d’assurances, notamment, les assurances non vie composées des assurances des biens matériels, des assurances de responsabilité civil et les assurances des personnes comprenant les assurances  vie. Au fait, dans l’assurance vie, la gestion des primes se font par capitalisation aux fins d’une garantie à long terme de la performance des assurances .Par ailleurs, par excès des liquidités émanant des paiements des primes encaissés par l’agent d’assurance de la part de ses fidèles adhérents, les compagnies des assurances peuvent être ainsi considérées comme des investisseurs potentiels dans le placement de cette masse monétaire auprès du marché financier pour la faire fructifier au profit de la compagnie d’assurance.

Les intermédiaires qui sont des acteurs majeurs dans des prestations financières

Les entreprises de marché qui dirigent la conduite réglementaire des systèmes des bourses entrent dans le cadre de ces catégories des intermédiations financières comme ce qui existe dans les bourses de Paris, de Lisbonne ou de Bruxelles. En principe, ces marchés de bourses sont réglementés et supervisés par des autorités de marché qui font fonction des autorités de régulation. Ce sont des délégations de l’administration publique qui sont chargées de veiller à la sauvegarde du bon fonctionnement des opérations financières au sein du marché. Effectivement, ce sont ces intermédiaires agrées qui agissent pour le compte de leurs clients dans sa participation au traitement des ordres de bourses sur place.

Les compensateurs sont chargés des traitements et des livraisons des titres sur le marché

En tout cas, ce sont des établissements qui ont pour mission principale de traiter des réglements des titres ainsi que de leur livraison auprès du marché. Ce sont eux qui participent activement à la réalisation des échanges des valeurs au sein de la chambre de compensation. Et après avoir tenu informé de l’exécution des ordres, les compensateurs s’attèlent à valider les transferts des titres aux nouveaux acquéreurs et à procéder aux paiements des vendeurs correspondants des titres. Des délais de rigueur propres caractérisent chaque marché compensatoire dans la livraison des titres vendus et dans l’exécution des ordres de paiement s’y rapportant. En fin de compte, tous les transactions qui s’effectue au sein de la compensation sont soumises à la surveillance des autorités de marché au même titre que ce qui s’est passé ailleurs dans le cadre du marché financier. Et le cas échéant, l’instance de régulation entre en action pour redresser toutes les anomalies constatées dans le but de toujours assurer un climat de sécurité à toutes les actions afférentes à l’investissement.

Plan du site