Assurance loyers impayés : demander un devis en ligne

Assurance loyers impayés

Publié le : 03 juin 20205 mins de lecture

La majorité des Français sont déjà propriétaires voire aspirent à le devenir rapidement. Pourtant, ils sont beaucoup moins nombreux à vouloir mettre à la location un de leurs biens. Leur principale crainte ? Le risque financier qu’implique un locataire ne réglant pas régulièrement ses loyers. Heureusement, des solutions existent pour remédier à ce problème, à l’image des assurances contre les loyers impayés.

Que couvre une telle assurance ?

L’assurance GLI (garantie loyer impayé) a été créée afin de protéger les propriétaires louant un logement. Comme son nom le laisse à penser, elle va les indemniser en cas d’un manquement au règlement du loyer par l’occupant. Elle prend le relais dès le premier impayé. De plus, vous aurez droit à une assistance juridique si vous souhaitez porter l’affaire devant les tribunaux. Certains assureurs proposent même en option à cette garantie une prise en charge des dégradations du logement par le locataire.

Toutes les compagnies d’assurances aux particuliers proposent désormais ce service. N’hésitez donc pas à faire jouer la concurrence afin de profiter de l’offre au critère qualité/prix le plus avantageux. Vous pouvez choisir l’option de facilité en recourant aux services d’un courtier spécialisé. Vous pouvez aussi tout à fait effectuer ce travail par vous-même. En effet, tous les sites des assureurs, l’image de www.maif.fr, vous permettent de demander des devis en ligne. Si vous désirez avoir une vision d’ensemble du marché, il existe également de nombreux comparateurs web.

Comment y souscrire ?

Vous devez tout d’abord savoir que votre locataire va devoir fournir certains documents. L’assureur voudra ainsi connaître sa capacité de paiement du loyer. Il faut donc fournir les trois derniers bulletins de salaire (dont le montant doit être au moins 2,85 fois plus élevé que celui du loyer) ainsi que le contrat de travail et les éventuelles aides au logement et prestations sociales perçues. Pour le cas d’un occupant ayant le statut d’étudiant, il convient de présenter l’engagement du garant et les preuves de sa solvabilité.

Le montant de la cotisation payée par le propriétaire dépendra du risque évalué par l’assureur. Il varie également en fonction du montant du loyer. Il sera donc plus élevé pour un loyer de 800 € que pour un de 500. Vous imaginez bien que les différentes options ont également un impact important. Aussi, il convient de définir au mieux votre projet et les risques que vous encourez en cas de non-paiement des loyers. Avez-vous besoin de la garantie contre les dégradations locatives ? De l’assistance juridique ? Enfin, les propriétaires disposant de plusieurs logements à louer se voient proposer des réductions intéressantes dans le cadre d’un contrat groupé.

Quels sont les risques de se passer de l’assurance loyer impayé locataire ?

Aucune disposition légale n’oblige un propriétaire à souscrire un contrat d’assurance loyer impayé. Cependant, il y a de nombreux cas dans lesquels elle se montre précieuse. Imaginez un propriétaire, actif, possédant deux logements dont un disponible à la location. Pour acquérir ce dernier, cette personne a dû procéder à un emprunt bancaire dont les mensualités sont couvertes par les loyers perçus. Ses revenus professionnels ne permettent pas en effet d’assurer celles-ci et celles de sa propre habitation dont le crédit court encore pour quelques années. Vous comprenez rapidement que tout impayé de la location pourrait le mettre dans une situation financière délicate. Surtout que la situation pourrait durer plusieurs mois car expulser un locataire indélicat nécessite de respecter des procédures strictes.

Si, dans notre exemple, notre propriétaire malchanceux décide de faire appel à la justice, l’absence d’une assurance contre les loyers impayés impliquera le paiement de frais de justice. En effet, même pour une procédure à l’amiable, des frais juridiques vous sont facturés. Enfin, l’option contre les dégradations locatives apporte un vrai plus. Si la plupart des locataires ayant des difficultés financières font le maximum pour satisfaire leurs propriétaires, il faut reconnaître que les cas de détériorations immobilières se multiplient. N’hésitez pas à en parler avec votre assureur !

Plan du site